Sunfox

Le journal de Sunny Ripert


Rails Party, Paris On Rails 2008 et Apéro Ruby

Compte-rendu de trois rencontres autour de Ruby et Rails.

Rails Party, pour les geeks

Les conférenciers de la Rails Party on eut entre 40 et 5 minutes pour nous parler de : RSpec, bonnes pratiques Active Record, Facebooker, indexation de bases de données avec Sphinx, Lazy pagination, YAPS, migration vers Rails 2.2, i18n dans Rails 2.2, déploiement d’une très grosse appli Rails et desktop. Ces conférences était extrêmement intéressantes et n’avaient rien à envier aux conférences payantes du lendemain ! Domamge qu’il ait fallu parfois tendre l’oreille vers deux bonnes présentations en même temps.

Chapeau bas à Jean-François et au reste de l’équipe de Ruby France d’avoir organisé cette rencontre un brin informelle et surtout gratuite en si peu de temps.

Paris On Rails, pour les décideurs

[Logo Paris On Rails]

DHH, le créateur de Rails a répondu à nos questions depuis Chicago. Il est bon de le voir s’emporter (il a dit bullshit, je suis témoin !) quand on lui a posé une question sur Merb. Pour ma part j’ai été plus politiquement correct, je lui ait demandé quel t-shirt il portait :]

Michael Koziarksi membre de l’équipe de développement de Rails, nous faisait une conférence sur les performances de Rails. Extrêmement instructif mais en anglais avec un accent néerlandais débité à une vitesse folle. Je relirais ses diaporamas avec grand intérêt.

Don’t be a Ruby developer

J’ai particulièrement apprécié la vidéo-conférence de Russ Olsen, l’auteur du livre Design Patterns in Ruby pour ces anecdotes sur les tous premiers pots en terre glaise décorés comme des paniers, sur son fils de 8 ans et lorsqu’il rappelait à quel point il ne fallait jamais s’arrêter sur une technologie et toujours voir de l’avant. Si j’aime la communauté Ruby c’est aussi parce qu’on y parle beaucoup d’Erlang, Smalltalk, io et autres langages.

Mathieu Fosse nous vantant les mérites de la librairie JavaScript Mootools et Didier Lafforgue de Liquid, un moteur de rendu de pages bien trop complexe. Mais aucun des deux n’a réussi à me convaincre d’utiliser leur techno.

Guillaume Desrat a fait une très chouette présentation avec les nouveautés de Ruby 1.9, (avec un interpréteur 4.5 × plus rapide que Ruby 1.8 !) qui donne envie d’y passer.

Les tests, c’est bien

On retrouvait Jean-Michel Garnier pour nous parler des tests d’interface Web qu’il n’aimait pas faire l’année dernière. Ces tests d’interfaces d’exemples étaient assez simples pour que ça me convainque d’en faire, au moins un minimum. Merci Jean-Michel d’être passé me dire bonjour :). Philippe Hanrigou, ensuite, présentait les tests d’acceptation en distribuant les tests avec Selenium Grid. On en retiens que les tests c’est bien mais que c’est long et qu’il faut bien se garder d’avouer qu’on en fait pas…

Apéro Ruby, pour les piliers de bar

C’était l’occasion de se détendre, de manger une soupe à l’oignon et de continuer de très intéressantes discussions autour de Ruby, en petit comité, avec des habitués de Ruby France.


Merci aux organisateurs, sponsors et à Julie et ma boîte Cosmic Communication de m’avoir offert la journée pour aller aux conférences payantes de Paris On Rails. C’est à ça qu’on reconnaît les entreprises dans lesquelles on aime bosser :)

Articles probablement reliés

3 Commentaires

  1. 1 Jean-Michel Garnier :

    Merci pour ton post Sunny et Hola de Barcelona :-) !

    Si ca t’interesse, j’ai mis la derniere version de ma présentation sur http://21croissants.blogspot.com/2008/12/paris-on-rails-2008.html

  2. 2 Julie Landry :

    Merci pour ton post Sunny.
    C’est à ça qu’on reconnaît les gens avec qui on aime travailler :)

  3. 3 Guillaume Desrat :

    Merci pour tes encouragements Sunny ! Et +1 pour la boîte qui t’emploie ; elle n’offre pas toute la journée pour se rendre à Paris on Rails…

    J’espère te revoir pendant le premier semestre 2009 à Paris, à l’occasion du RubyCamp ou du RailsCamp. A la prochaine o/

Commenter


Vous pouvez avoir une jolie icône vous aussi en créant un gravatar.

Vous pouvez y saupoudrer de l'HTML5 avec les balises et suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>.


:D Sunny Ripert

est un développeur web vivant à Paris.

CV, me contacter


Textes et contenus sous licence Creative Commons.
Site crée par mes soins et propulsé par WordPress.